Ma relation avec la nourriture

Chronique MarelationNourriture pdsensante

Le Mois de la nutrition est une période de l’année stimulante où les efforts sont considérables dans plusieurs milieux de vie pour animer des activités autour des aliments.
Et si le Mois de la nutrition était aussi un bon moment pour réaliser quelle relation nous avons avec les aliments ?

  • Manger de la graine de chia parce que c’est à la mode; c’est santé ?
  • Se donner comme objectif de boire notre beau grand « jus-smoothies » au kale durant le prochain avant-midi, même si on n’a pas faim ni soif; c’est sain?

La cacophonie d’informations tourbillonnant autour du monde de la « santé par les aliments » rend notre jugement complètement mystifié!

« On ne mange pas des canneberges, on mange des flavonoïdes pour prévenir les infections urinaires. On ne mange pas du yogourt, on colonise mon microbiote intestinal! AU SECOURS! »1

Penser que manger « santé » est manger des « nutriments » contribue à réduire le pouvoir extraordinaire des aliments à quelque chose de théorique et d’abstrait. Les aliments sont en fait bien plus qu’une somme de nutriments. Les aliments peuvent servir à nous procurer du plaisir (par leur texture, leur goût, leur rareté), mais font partie d’un tout bien au-delà des 5 sens. Une galette chaude nous rappelant notre grand-mère, un repas-pizza en famille du vendredi soir devant la tv!

Et quoi d’autre?

Apprendre à manger, c’est apprendre à faire des choix d’aliments qui nous nourrissent, mais qui sont aussi bons au goût, produits par des gens passionnés et cultivés dans un environnement respectant notre écosystème. Le repas peut être un moment de partage incroyable, unique et précieux. Tout ceci contribue à bien manger et établir une relation saine avec la nourriture, car bien manger, ce n’est pas qu’ajouter de la graine de chia dans nos muffins et se faire des chips de kale.

Notre concept de saine alimentation tourne trop souvent autour de « bons » ou de « mauvais » aliments. Grave erreur!

Polariser les aliments est loin d’être le chemin le plus facile pour bien se nourrir. Au contraire, je dirais même qu’il est le chemin idéal pour entretenir une relation malsaine avec la nourriture.
Nous sommes obnubilés par des mots techniques « antioxydants », « vitamine D » et « fibres solubles » qui n’assurent pas en soi la santé.

Sortons du cadre rigide et mettons l’accent sur nos signaux de faim et satiété (manger quand on a faim et arrêter quand on n’a plus faim), sur le choix d’aliments frais, produits localement et tentons de mettre un contexte convivial autour des repas. Manger pour nourrir aussi « notre âme ».

Marie Ouellet, Dt.P Nutritionniste
CISSS Montérégie-Est, CLSC Gaston-Bélange

Recettes en vedette

Salade avocat pamplemousse pdsensante

Salade hivernale d’avocat et pamplemousse

Pizza dejeuner pdsensante

Pizzas déjeuner toutes garnies

Poulet Tikka pdsensante

Poulet tikka au yogourt épicé


Image source : De fizkes/Shutterstock.com

Sources crédibles

1. Des aliments, pas des nutriments. Bernard Lavallée. LaPresse+. - 29 septembre 2016.
• ÉquiLibre - equilibre.ca - Journée internationale sans diète, Le poids, sans commentaire! Blogues (…)
• Alimentation intuitive : Karine Gravel, Dt.P : karinegravel.com
• Portail Pierre-De Saurel en santé - pierredesaurelensante.com

Retour